Ô Toi qui m’as submergé d’amour, Accroît ma perplexité Envers mon être, que les flammes de ton amour peuvent consumer, Sois Clément Lorsque je supplie de Te voir en réalité, Entends-mon appel Et ne m’accorde pas pour unique réponse : « Tu ne pourras voir » !
A nul autre que Allah, n’accorde ton Amour, Hors de Lui, toutes choses ne sont que pur mirage. Si tu peux recevoir quelque conseil, voici le nôtre. Toujours en leur Bien-Aimé sont absorbés les Gens du Souvenir.
« Quant aux poètes, ne les suivent que les fourvoyés Ne vois-tu pas qu'ils brament dans toute vallée et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas ? Exception faite de ceux qui croient, effectuent des œuvres salutaires, rappellent Dieu sans trêve.... » (Coran XXVI, 224-227)