Antum furûdî wa naflî

Ecouter

Autres versions :

Antum furûdî wa naflî - 13
Antum furûdî wa naflî - 2/13
Antum furûdî wa naflî - 3/13
Antum furûdî wa naflî - 4/13
Antum furûdî wa naflî - 5/13
Antum furûdî wa naflî - 6/13
Antum furûdî wa naflî - 7/13
Antum furûdî wa naflî - 8/13
Antum furûdî wa naflî - 9/13
Antum furûdî wa naflî - 10/13
Antum furûdî wa naflî - 11/13
Antum furûdî wa naflî - 12/13
Antum furûdî wa naflî - 13/13

Ref 1 :
Lâ -ilâha -illa Llâhu
(x3)
Muhammadun -arsalahu

Ref 2 :
Biman -atânâ marhaban biman -atânâ yâ marhaban
Wajhun -afnânâ wa -ilâ lhudâ da‘ânâ yâ marhabâ

Ref 3 :
Yâ -ahla baytil Mustafâ jûdû ‘alaynâ bil wafâ (x2)

-Antum furûdî wa naflî -antum hadîthî wa chughlî
Yâ qiblatî fî salâtî -idhâ waqaftu -usallî

Jamâlukum nasba ‘aynî -ilayhi wajjahtu kullî
Wa sirrukum fî damîrî wal qalbu tawra ttajallî

-Anastu fi lhayyî nâran laylan fabachchartu -ahlî
Qultu mkuthû fala‘allî -ajid hudâya la‘allî

Dânawtu minhâ fakânat nâral mukallami qablî
Nûdîtu minhâ kifâhan ruddû layaliya waslî

Hattâ -idhâ mâ tadânâl mîqâtu fî jam‘i chamlî
Sârat jibâliya dakkân min haybatil mutajallî

Wa laha sirrun khafiyyun yadrîhi man kâna mithlî
Wa sirtu mûsâ zamânî mudh sâra ba‘diya kullî

Fâl mawtu fîhi hayâtî wa fî hayâtiya qatlî
-Ana lfaqîrul mu‘annâ riqqû lihâliya wa dhullî

Traduction 1 :

Ô, vous, Famille de l’Elu

Ô descendants du Moustafâ 1, accordez-moi 2 la fidélité
Vous qui êtes mes devoirs et surérogations, Ma parole et mon occupation
Ô vous qui êtes ma qibla 3 à chaque prière
Votre beauté se dresse devant mes yeux, Vers elle j’oriente mon Tout
Votre secret est dans ma conscience, Mon cœur en voie de tajallî 4
Dans la nuit je vis un Feu dans le Vivant 5, Alors j’appris la bonne nouvelle aux miens.
Je leur dis : « Restez, peut-être, trouverai-je ma voie, peut-être »
Je m’approchai et m’aperçus Que c’était le Feu de celui qui m’a précédé.
Le Feu me dit ouvertement De changer mes nuits en Union, Ainsi, lorsque l’Heure de mon Union sonnera.
Mes montagnes s’écrouleront devant la crainte du Moutajallî 6
Ma partie deviendra mon Tout, et je deviendrai le Moïse de mon temps
Un secret caché apparaîtra, Que seuls mes semblables connaîtront
Car dans la mort il y a ma vie et dans ma vie il y a ma mort.
Je suis un fakir retenu captif, Compatissez à mon état et à mon humilité

1 Moustafâ : l’Elu, nom du Prophète.
2 Dans le texte original «accordez-nous».
3 Qibla : Le côté vers lequel on se tourne pour prier.
4 Tajallî : Les traductions diffèrent : illumination, irradiation théophanique, épiphanie, transfiguration.
Le sens courant du verbe dont le mot est issu est: paraître, apparaître, se manifester, se dévoiler, se montrer.
5 Nom divin Alhayy, LE VIVANT

Traduction 2 :

(Traduction Youssef LOUAFI, Soufisme d’Orient et d’Occident, n°1)

Ô, Famille de l’Elu, du Prophète, Soyez infiniment généreux envers nous.
Je ne parle que par vous et vous êtes l’objet de mon étude.
Mon oraison est orientée vers vous.
Lorsque je suis debout pour prier,
Votre beauté est manifeste à mes yeux ;
Vers elle, je m’oriente entièrement.
Votre secret est dans la profondeur de ma conscience.
Le cœur est le mont de la révélation.
Une nuit, j’ai aperçu un Feu vivant,
J’ai appris la bonne nouvelle aux miens :
« Restez là ! » leur dis-je, « Peut-être trouverai-je là ma voie. »
En m’approchant j’ai découvert qu’il s’agissait du même Feu qui s’est adressé à Moïse avant moi.
C’est Lui qui m’a recommandé la persévérance,
Et qui m’a conduit, dans mes nuits de prière à l’union avec Dieu.
Union si forte,
Que lorsque le temps fixé
Pour sa révélation fut arrivé,
Mes montagnes s’annihilèrent sous la crainte révérencielle de Celui qui irradie.
Un secret imperceptible m’est apparu.
Seul celui qui est ce que je suis peut en saisir le sens.
Je suis devenu le Moïse de mon époque.
L’être relatif que j’étais s’est confondu avec l’Être absolu.
Dans la mort en Lui est ma vie, et dans ma vie est ma mort.
Je suis le fâqir qui a souffert.
Comprenez mon état et mon humilité.

Commentaires :