Ayyuhal ‘âchiqu ma‘nâ husninâ

Ecouter

Lâ -ilâha -illâ Llâh Allâh Allâh

Lâ -ilâha -illâ Llâh jûd ‘alaynâ

-Ayyuhal ‘âchiqu ma‘nâ husninâ
Mahrunâ ghâlin li man yakhtubunâ

Jasadun mudnân wa rûhun fîl ‘anâ
Wa jufûnun lâ tadhûqul wasanâ

Wa fu-âdun laysa fîhi ghayrunâ
Fa -idhâ mâ chi-ta -addi ththamanâ

Wa fna -in chi-ta fanâ-an sarmadân
Fal fanâ yudnî -ilâ dhâkal finâ

Wâ khla‘i nna‘layni -in ji-ta -ilâ
Dhâlikal hayyî fa fîhi qudsunâ

Wa ‘anil kawnayni kun munkhali‘an
Wa -azil mâ baynanâ min bayninâ

Wa -idhâ qîla man tahwâ faqul
-Anâ man -ahwâ wa man -ahwâ -anâ

-Anâ lillâhi wa lillâhi -anâ
Laysati ddunyâ li hayyin watanâ

Mâ -arâ nafsiya -illâ -antumu
Wa ‘tiqâdî -annakum -antum -anâ

‘unsurul -anfâsi fînâ wâhidun
Wa kadhal -ajsâmu jismun ‘ammanâ

Autres versions :

Traduction :

Ô toi qui brûles d’amour…

Ô toi qui désires ardemment Notre Excellence
Notre dot est chère pour qui Nous convoite
Un corps éreinté, une âme affligée
Des paupières qui ne goûtent pas le sommeil
Point de place, dans le tréfonds de l’être, pour nul autre que Nous
Telle est la rançon à payer pour qui veut courtiser !
Anéantis-toi d’une extinction Eternelle
Certes, elle te conduira vers Le Jardin !
Déchausse-toi sur le seuil de Notre Demeure
Où réside Notre Absolue Sainteté
Détache-toi des deux univers
Enlève ce qui se trouve entre Nous !
Si on t’interroge au sujet de Celui
Pour qui tu brûles d’amour réponds :
« Je suis Celui que j’aime et Celui que j’aime c’est Moi ! »
Je suis pour Dieu et par Dieu je suis
La vie ne peut faire office de demeure !
En me voyant, je ne vois que Vous
Convaincu que Vous êtes Moi
Le substrat de toutes les âmes ne forme qu’Un en Nous
Semblable à tous les corps unis dans un seul !

Commentaires :

5 comments
  • 3

    (Ayyuha l’achiqu)

    « Ô toi qui brûles d’amour… »
    Mansour Hallaj

    Ô toi qui désires ardemment Notre Excellence
    Notre dot est chère pour qui Nous convoite
    Un corps éreinté, une âme affligée
    Des paupières qui ne goûtent pas le sommeil
    Point de place, dans le tréfonds de l’être, pour nul autre que Nous
    Telle est la rançon à payer pour qui veut courtiser !
    Anéantis-toi d’une extinction Eternelle
    Certes, elle te conduira vers Le Jardin !
    Déchausse-toi sur le seuil de Notre Demeure
    Où réside Notre Absolue Sainteté
    Détache-toi des deux univers
    Enlève ce qui se trouve entre Nous !
    Si on t’interroge au sujet de Celui
    Pour qui tu brûles d’amour réponds :
    « Je suis Celui que j’aime et Celui que j’aime c’est Moi ! »
    Je suis pour Dieu et par Dieu je suis
    La vie ne peut faire office de demeure !
    En me voyant, je ne vois que Vous
    Convaincu que Vous êtes Moi
    Le substrat de toutes les âmes ne forme qu’Un en Nous
    Semblable à tous les corps unis dans un seul !

  • Merci beaucoup lalla,
    Un peu en retard la mise en ligne car je voulais structuré la chose avant de commencer à mettre les traductions en ligne :o)

    Grand Salam

    Sidi Admin

  • Au plaisir sidi!

    No problem, prends ton temps… bien sûr 🙂 !

    (aahh …  la version chantée par Seyyid!  Allah Allah…)

    Grand Salam à toi

    Lalla Z

  • Salâm,
    Je salue et je remercie nos chers frères et/ou soeurs  qui ont traduit les qasaid, qu’Allâh les bénisse et les préserve!
    Amin!